Littérature : l’écrivain Henri Djomo célébré à l’Université Marien Nguabi

C’est dans l’enceinte de l’amphi 1600 de l’Université Marien Nguabi à Brazzaville la capitale du Congo le 7 novembre 2020, que Henri Djombo l’écrivain par ailleurs ministre de l’agriculture, de l’élevage de la pêche, a été célébré par ses confrères, amis et connaissances, pour l’ensemble de ses œuvres littéraires. C’était à l’occasion de la 28ème édition de la journée internationale de l’écrivain africain.

Auteur d’une douzaine d’ouvrages à son actif, Henri Djombo a profité de cette occasion pour présenter et dédicacer ses deux dernières trouvailles : « l’Avenir est dans ma tête » et « On arrivera toujours quelque part ».

Plusieurs personnalités dont des membres du gouvernement congolais, le ministre de la coopération de la République Démocratique du Congo, des diplomates, enseignants et chercheurs de différentes universités, artistes, comédiens et membres de l’UNEAC (Union Nationale des Écrivains et Artistes Congolais) dont il est le Président, des délégations venues du Sénégal, du Bénin, de la France, ainsi que des étudiants, ont effectué le déplacement pour rendre un vibrant hommage à cette personnalité politique qui a fait de l’écriture sa passion.

Un hommage bien mérité

Durant la journée du 7 novembre, des panels ont été organisés sur les œuvres de l’écrivain Henri Djombo, pour essayer de comprendre ses motivations, sa passion pour la littérature, son public cible, les leçons à tirer de ses écrits.

L’on apprendra par la même occasion que plusieurs étudiants de l’Université Marien Ngouabi, fascinés par l’inspiration de l’auteur de « Sur la braise », « Vous mourrez dans dix jours »… ont décidé d’y consacrer leurs recherches.

Rappelons que la journée internationale de l’écrivain africain a été instaurée le 7 novembre 1992 par l’ONU pour célébrer et mettre en lumière un auteur africain. Et c’est la toute première fois que le Congo abrite cet évènement. En attendant la prochaine édition, Henri Djombo qui a remercié tous ceux qui se sont déplacés pour lui témoigner leur amitié, a certainement déjà une idée sur son prochain ouvrage. Il avance avec prudence comme il aime si bien le dire, pour arriver «…toujours quelque part ».

Martin Mbita

 

 

Laisser un commentaire